Discours présidentiel : Un coup de massue pour Amadou Diaby

L’ancien vice-président de la Féguifoot, Amadou Diaby, a été visé dans un discours acerbe du n°1 Guinéen, le Président de la République Alpha Condé. A l’inauguration du siège flambant neuf du COCAN, sis à la Cité Chemins de fer, le chef de l’Etat guinéen a expliqué son mécontentement vis-à-vis de certains dirigeants sportifs du pays. Des dirigeants qui, dira-t-il, ont trahi le peuple. Allusion à l’humiliation subie par le onze national à la dernière coupe d’Afrique des nations. Un fiasco jamais vécu auparavant par le Syli national de Guinée.

La responsabilité de cet échec a été entièrement portée par Amadou Diaby, ancien vice-président de la fédé, aujourd’hui suspendu de toute activité sportive durant les cinq ans qui viennent. Reconnu coupable de corruption, il a été condamné, preuves à l’appui (Sms, appels téléphoniques, courriels, versements de pot-sde-vin, témoignages accablants de footballeurs, de l’entraineur, etc.) par la commission éthique de la Féguifoot.

Aujourd’hui encore, il est loin de s’estomper la levée de boucliers soulevée contre celui qui passe pour être un escroc de grand chemin, un arriviste qui ne dit pas son nom, un « assassin » selon même la mère de l’actuel président gabonais Oumar Bongo. Dans les médias responsables, les réseaux sociaux et autres canaux de communication modernes, les frasques sportives d’Amadou Diaby ont été étalées pour éclairer la lanterne des uns et des autres.

Le peuple, à travers les membres statutaires de la Féguifoot, a réclamé et obtenu une sanction à son encontre. Une sanction qui finalement n’est qu’un moindre mal pour un escroc qui avait réussi à caporaliser l’équipe nationale, en prenant des retro-commissions sur les joueurs et le staff technique qu’il a recrutés, contrairement au règlement de la Fifa qui interdit ce genre de pratique à ses officiels.

Jusqu’aujourd’hui la colère du peuple contre l’énergumène Amadou Diaby est grande. Celle d’Alpha Condé est encore plus grande ! « L’image que vous nous avez donnée en Égypte et en plus de cela notre équipe cadette qui a été finaliste a été disqualifiée par la faute de nos dirigeants. Nous devons dire la vérité aux responsables du football. Ils ont trahi le peuple de Guinée. Ils n’ont pas été à la hauteur. Mais j’espère qu’ils vont se rattraper et que d’ici 2025 on aura une équipe capable d’aller jusqu’en finale », a fustigé le président Alpha Condé.

Sambegou Diallo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s