Guinée-Bissau. Fin de partie pour les perturbateurs, l’armée prête allégeance à Embaló

IMG-20200229-WA0075Au lendemain de la nomination de Nuno Gomes Nabiam au poste de Premier ministre, il a été installé dans ses nouveaux habits par le président Umaro Sissoco Embalo, en présence des représentants des corps constitués et des forces armées de la Guinée Bissau.

Ce moment solennel a été mis à profit par la hiérarchie militaire composée du Chef d’état-major des armées, Biague Na Ntam, du Vice-chef d’état-major, Mamadu Ture Kamara, du Chef d’état-major de l’armée de terre, Lassane Mansaly, du chef d’état-major des armées de l’aire, le Général de division Ibrima Papa Camará, du commandant de la Garde nationale, le Contre-amiral Agostinho Sousa Cordeiro, du chef de la maison militaire de la Présidence de la République, le Général de brigade Antonio Abel , Le contre-amiral Almirante Carlos Mandungal chef d’état-major de la Marine Nationale, et son vice le contre-amiral Eteve Na Mena pour réaffirmer leur disponibilité à accompagner le nouveau pouvoir en place. Un soutien de taille pour le président élu, Umaro Sissoco Embalo dans son bras de fer avec le camp adverse.

​Mais à vrai dire, l’armée bissau-guinéenne a très tôt choisi son camp en assurant la sécurité lors de la prestation de serment de ce jeudi 27 février organisé par le candidat du Mouvement pour l’Alternance démocratique déclaré vainqueur de la présidentielle par la Commission nationale électorale (CNE) avec 53,55% des voix contre 46,45% pour celui du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert.

Après l’installation du nouveau président dans ses fonctions, les forces armées ont été déployées ce vendredi dans les édifices publiques de l’État. Ce, en réponse à « l’intronisation » du président de l’Assemblée nationale Cipriano Cassama comme président par intérim par une partie des députés.

Considérant que le contentieux post-électoral n’est pas encore vidé, le candidat du PAIGC a introduit un nouveau recours auprès de la Cour suprême après la confirmation de la victoire de Embalo par la CNE, aux fins d’annulation du second tour.

Source: dakaractu.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s