Primature. Kassory partira, partira pas ?

KassoryLe Premier ministre Kassory Fofana aurait pu démissionner depuis des semaines, à la proclamation définitive des résultats législatifs. Ce pour respecter cette tradition démocratique dont le sens commun et la portée politique sont loin de s’estomper dans sa mémoire.

Mais Kassory Fofana n’en a cure. Il a fait la sourde oreille à tous les appels à la démission, pour se cramponner à son poste comme une sangsue. D’ailleurs au cours de ces trois dernières semaines, le Premier ministre guinéen a émis plus de communiqués et de lettres officielles mieux que durant toute autre période. Rien que pour mettre en garde les délateurs et les comploteurs dont l’action menée en arrière plan menace son strapontin. En clair, Kassory a peur. Il a peur de démissionner pour ne pas être reconduit. À quoi bon jeter l’éponge si l’on n’a pas l’assurance d’être irremplaçable ?

Cloué au pilori par Mama Kanny et la Banque mondiale, Kassory Fofana aura du mal à se relever de son échec lamentable. Il a montré ses limites en matière de gouvernance et d’économie. Il aura désormais du mal à convaincre les bailleurs de fonds qui ont décelé dans ses plans de riposte chiffonnés, une sur-évaluation de plus de 45 millions de dollars 💵

Comme le pouvoir Condé est sous Perfusion permanente, le président n’a plus le choix que de se débarrasser de son Kassory tant décrié, le Monsieur-Serrez-Les-Ceintures qui a été incapable de prendre la moindre mesure pouvant soulager la souffrance du peuple, comme la réduction du prix du carburant à la pompe en dépit de la chute, historique et assidue depuis un an, du cours du baril sur le marché international.

La Primature Kassory terminée ? Rien de plus sûr. Le locataire de Sekhoutoureya examine en ce moment même qui de Mama Kanny, férue des institutions financières internationales ou de Kiridi Bangoura, le voleur de manuscrits et ethnostratège, faut-il choisir ?

Un dilemme pour Koro-Alpha en ce sens que si la première solution est la bonne pour la Guinée, il y a un calcul ethnique qui voudrait que la Primature revienne à la Basse-Guinée ! En tous les cas, avec un Kiridi à la Primature, un Damaro à la tête du parlement et un alpha au sommet de l’État, tout serait réuni pour incendier la Guinée ou ce qui en reste.

Sambegou Diallo 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s