Arrêt sur image : Le juge de Dixinn qui a osé défier la haute hiérarchie policière

Retenez bien ce visage. Celui du juge Alphonse Charles Whrith, du tribunal correctionnel de Dixinn, qui a lancé un mandat d’arrêt contre deux bourreaux, notoirement connus pour de multiples exactions, en l’occurrence les tristement célèbres Aboubacar Fabou Camara (directeur central de la police judiciaire) et Mohamed Lamine Simakan (responsable de la brigade de recherche et d’interpellation). Ces deux hauts-perchés de la police guinéenne sont cités dans une affaire d’arrestation sauvage et ont rechigné à se présenter devant le tribunal correctionnel de Dixinn, après plusieurs convovations, se considérant ainsi au-dessus de la loi. Le juge n’a pas eu d’autre choix que de délivrer un billet d’entrée à la Maison d’arrêt centrale pour les deux patrons des forces répressives du pouvoir moribond en place. Quel courage de la part d’un jeune juge qui se met ainsi en danger, engageant la sécurité de sa famille, vu le degré dangerosité des deux carnassiers dont il se paie la tête! On sait que tôt ou tard, ils seront parmi les prochains prévenus du tribunal pénal international. Leurs ennuis judiciaires ne font que commencer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s