Affaire des 8 milliards : Oustaz Taïbou de nouveau à la barre

Le dossier judiciaire opposant le cambiste Thierno Nouhou Diallo à l’islamologue Oustaz Taïbou Bah n’a pas encore trouvé son épilogue. Après avoir perdu la bataille au pénal, Thierno Nouhou a décidé de poursuivre Oustaz Taïbou et son épouse madame Hassatou Baldé au civil. Le procès s’est ouvert ce vendredi, 25 septembre 2020, au tribunal de première instance de Dixinn.

Plus de trois ans après avoir quitté le tribunal correctionnel de Mafanco, Thierno Nouhou Diallo et Oustaz Mamadou Taïbou Bah se retrouvent devant le tribunal civil de Dixinn. Le cambiste a déposé une nouvelle plainte, au civil cette fois, contre le célèbre islamologue et son épouse. Il réclame le paiement de plus de 8 milliards de francs guinéens que lui devraient le couple Bah. La première audience de ce procès a été consacrée à la communication des pièces de la partie demanderesse (le camp de Thierno Nouhou). Après cette présentation, la partie défenderesse (le camp d’Oustaz Taïbou) a sollicité un renvoi de deux semaines pour apporter ses répliques. Une demande acceptée par la juge civile, madame Hawa Soumah, qui a renvoyé le dossier au 9 octobre prochain.

« Nous avons attrait monsieur Taïbou Bah et son épouse Hassatou Baldé devant le tribunal civil de Dixinn pour paiement. Le dossier a été pour la première fois appelé par le juge civile. Nous avons communiqué les pièces qui soutiennent nos prétentions. Le défendeur monsieur Taïbou, à travers ses conseils, a demandé un renvoi à deux semaines pour répliquer au contenu de notre assignation (…) Donc nous venons de changer le fusil d’épaule en saisissant un tribunal civil. Et nous avons l’espoir de gagner le procès, bien que ce n’est pas nous qui rendons la décision », a déclaré maître Alsény Aïssata Diallo, l’avocat de Thierno Nouhou, au sortir de la salle d’audience.

Le 22 septembre 2016, Thierno Nouhou Diallo avait porté plainte contre Oustaz Taïbou Bah et son épouse Hassatou Baldé au tribunal correctionnel de Mafanco pour des faits d’escroquerie portant sur la somme de 8 086 321 800 francs guinéens. Au cours des audiences, tenues pendant plusieurs mois, les prévenus n’ont jamais reconnu les faits articulés contre eux. Mais, le 14 avril 2017, la juridiction avait reconnu les deux prévenus coupables des faits d’escroquerie.

Le célèbre prédicateur avait été condamné à 18 mois de prison, dont 12 assortis de sursis, et au paiement d’une amende de 20 millions de francs guinéens. Sa femme, madame Hassatou Baldé, avait écopé de 18 mois de prison ferme et 30 millions de francs guinéens d’amende. Le tribunal correctionnel de Mafanco avait condamné aussi solidairement le couple au paiement des 8 086 321 800 francs guinéens réclamés par la partie civile, avant de valider la saisine des biens meubles et immeubles des prévenus.

Mais, les deux parties avaient relevé appel de cette décision. La partie civile réclamait des dommages et intérêts, tandis que la défense demandait l’annulation des peines infligées aux prévenus. Après avoir examiné l’affaire, la Cour d’Appel de Conakry a infirmé, le 20 novembre 2017, la décision du tribunal de première instance de Mafanco dans toutes ses dispositions. Elle a renvoyé les époux Mamadou Taïbou Bah et madame Hassatou Baldé des fins de la poursuite pour délit non constitué.

A contrario, la Cour d’Appel avait condamné Thierno Nouhou Diallo au paiement de la somme de 100 millions de francs guinéens de dommages et intérêts pour abus de constitution de partie civile. Déçus de cet arrêt, les avocats du cambiste ont introduit un pourvoi en cassation auprès de la Cour Suprême. En novembre 2019, la juridiction supérieure a rejeté la requête du camp de Thierno Nouhou Diallo, disculpant définitivement Oustaz Taïbou Bah et son épouse.

Avec Guineematin.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s