La Lonagui va-t-elle mettre fin au contrat de Guinée Gam’s

Le pouvoir Condé veut récupérer, de la manière la plus lâche, la Société de paris Guinée Gam’s d’Antonio Souaré. Vraiment lâche.

Dans des correspondances qui agitent le web, adressées au directeur général de Guinée Gam’s, la directrice générale de la Lonagui SAU, Aminata Sylla, annonce la cessation du contrat de concession signé en juillet 2001 avec la société Guinée Gam’s qui exploite des jeux de hasard. Les raisons ? Elle motive sa décision par entre autres le « non-respect des clauses essentielles du contrat initial et de ses avenants ».

Ce qui semble faux et même calomnieux. Sous d’autres cieux, l’ambitieuse Aminata Sylla avec sa Lonagui aurait pu créer d’autres produits de jeux et les exploiter en créant la concurrence et l’émulation, à la satisfaction des parieurs.

Il n’y a pas longtemps, elle a fermé PMU Guinée au lieu de s’engager dans une concurrence loyale en signant un contrat entre la Lonagui et PMU France, seule propriétaire des courses hippiques françaises.

Mais très lâchement, elle a retiré le contrat de M. Grenier qui a révolutionné plutôt cette branche en Guinée.

Mariam Diallo

Catégories :Économie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s