3 December 2021

Le sous-secrétaire d’État adjoint américain appelle à un retour rapide à l’ordre constitutionnel

By La Redaction

En Guinée depuis le 1er décembre dernier, le Sous-Secrétaire d’État Adjoint au Département d’Etat américain Michael Gonzales, était face à la presse ce vendredi 3 décembre 2021 à Conakry. Cette conférence qui s’est tenue dans la résidence de l’ambassadeur des États-Unis en Guinée intervient après des rencontres avec le Président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, le Premier ministre Béavogui, les principaux membres du cabinet, les chefs d’entreprise, la société civile, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et les partenaires diplomatiques.

Cette visite du Sous-Secrétaire d’État Adjoint Gonzales qui intervient à un moment critique de l’histoire de la Guinée démontre l’engagement fort des États-Unis en faveur des normes et valeurs démocratiques

Parlant de sa rencontre avec les leaders du CNRD, Michael Gonzales a appelé les nouvelles autorités à mettre en place un système afin d’encourager la tenue rapide d’élections libres et équitables qui permettront à la Guinée de retrouver un régime civil.

« Durant ces deux derniers jours, j’ai eu des rencontres et échanges fructueux avec les leaders du CNRD et des acteurs de la société civile. Et aujourd’hui nous exhortons le CNRD à s’engager publiquement, à mettre en place un système pour retourner à l’ordre constitutionnel à travers l’organisation d’élections démocratiques et libres. La mise en place de ce système dans le temps permettra au CNRD de poser des actions tangibles qui nous permettra de comprendre que nous évoluons vers un processus démocratique. Et lorsque le CNRD annoncera un calendrier favorable à la population et à la communauté internationale, nous serons en mesure de soutenir et d’accompagner la transition », a-t-il estimé. Souhaitant la mise en place rapide du CNT, le Sous-Secrétaire d’État Adjoint a exhorté le CNRD à vite prendre des dispositions pour la tenue du procès des massacres du 28 septembre

«Nous exhortons la société civile et les partis politiques à agir le plus rapidement possible pour mettre en place le CNT. Nous soutenons la CEDEAO et ses conseillers efforts pour soutenir la transition en Guinée. Les civils, les politiques et les groupes représentants une voix importante de la population, devraient être autorisés à prendre part activement à cette transition. Le CNRD s’est engagé à promouvoir la justice, et nous les encourageons à prendre les dispositions pour aller vers le procès des massacres du 28 septembre. Nous avons également appris l’engagement du CNRD à fournir des services de qualité à la population. Et dans ce cadre nous les exhortons à intensifier la délivrance des vaccins (contre la Covid-19) à la population. Également nous encourageons les investissements américains en Guinée et nous sommes convaincus qu’au fur et à mesure que nous évoluerons avec le retour constitutionnel et la stabilité, les investisseurs internationaux seront plus encouragés à venir et à agir pour l’avenir brillant de la Guinée », a-t-il déclaré.

Avec Mediaguinée