7 January 2022

Romancier à succès, Tierno Monénembo revient avec “Subsaharienne indigo”

By La Redaction

Tierno Monénembo est assurément notre hymne national en littérature. Malheureusement, en Guinée certains jugent ses critiques politiques en projetant leur propre psychologie. Obnubilés par la subjectivité et leur sensibilité, ils restent enfermés dans un carcan identitaire. Primaire. Pour eux la définition de “l’ethno” est simple : quiconque dénonce les faits et gestes d’une personne publique issue de leur région naturelle.

Quand Sassine persiflait Lansana Conté, ils jubilaient. Jamais ils ne le traitèrent “d’ethno”. Et ils avaient raison, parce qu’il ne le fut même pas en songe. Mais chez eux, le nom Tierno sonne déjà mal à l’oreille.

Peine perdue, car il s’en bat le ventre avec le pinceau de l’indifférence. Sa pensée vole haut. C’est un colosse. Statufié de son vivant par des prix littéraires prestigieux, il est solide comme de l’airain. Son dernier roman, déjà retentissant à la criée, vient les faire encore plus étouffer de rage. Ils en sont presque à l’engagement de leur diagnostic vital. Le jaloux avale la moitié de son propre fiel. Eh wotan, Tierno man bara fé sa !

« Subsaharienne indigo » : Synopsis

Le Guinéen, Tierno Monenémbo, romancier à succès, signe son retour dans la littérature avec le roman ‘’Subsaharienne indigo’’ à la maison d’édition Le Seuil, qui paraît ce vendredi 7 janvier 2022

Une gamine qui s’enfuit de chez ses parents par le balcon, avant de trouver refuge au milieu des rats, dans une carrière abandonnée. Une autre fille, presque du même âge, qui lui porte secours. Deux adolescentes aux idées courtes et au moral d’acier, possédées d’une fureur de vivre à la mesure de l’enfer qu’elles ont dû traverser. La nuit où elle a sauté par la fenêtre, Véronique Bangoura venait de tuer son père avec son arme de service. On n’est pas raisonnable quand on a quinze ans. Cependant, un mystérieux individu en saharienne indigo la pourchasse de boîte de nuit en boui-boui, et la fugitive éprouve la sensation que tout le monde connaît son secret, qu’elle devra le payer un jour. Révélation après révélation, c’est tout un pan méconnu de l’histoire contemporaine de la Guinée qui se dévoile dans cette chevauchée hallucinée, conduite de main de maître par Tierno Monénembo.

Né en Guinée en 1947, Tierno Monénembo a connu un vif succès avec Le Terroriste noir (2012). Il a reçu le prix Renaudot pour Le Roi de Kahel (2008). Son œuvre, qui comprend une dizaine d’ouvrages, est une des plus importantes de la littérature africaine d’aujourd’hui.

Source: Le Seuil

Romans
Cadre rouge
Date de parution 07/01/2022
20.00 € TTC
336 pages
EAN 9782021088977