26 February 2022

Issa Soumah, Maire de Ratoma n’est plus: “Dors en Paix mon frère!” (Par AbdoulayeCondé)

By La Redaction

Ancien haut cadre au Ministère de la Jeunesse et Sports, ancien directeur national des Sports, co-fondateur et ancien président du MOSALAC, chef du projet de construction du Stade de 50 000 places à Nongo, ancien administrateur du même stade (2008 – 2020), militant, cadre et responsable de l’UFDG, ancien Maire de Ratoma au compte de ce parti, Issa Soumah a répondu, ce samedi 26 février 2022, à l’appel de DIEU. Je viens d’apprendre la terrible nouvelle diffusée ou publiée par Abdoulaye Sankara et Fodé Tass Tabouna Sylla avec consternation. C’est la volonté de DIEU et nous lui rendons Grâce.


À chaque étape du parcours administratif et politique de cet illustre défunt commis de l’état, je garde de nombreux et merveilleux souvenirs : des luttes politiques et joutes électorales des années 90 2000 en faveur du PUP et du Général Lansana Conté à celles des années 2010 – 2020 au sein de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, en passant par la CAN Égyptienne de 2006 du Syli National avec feu Fodé Soumah, ancien ministre des Sports, l’engagement pour la réalisation la finition et la gestion du Stade de 50 000 de Nongo avec l’état Guinéen, les partenaires Chinois et le repreneur, Antonio Souare, PDG du Groupe Business Marketing (GBM), et beaucoup d’autres activités d’ordre professionnel et familial.


Profondément humain, respectueux des valeurs, des rites et lieux sacrés, peu avant sa maladie (que j’ai apprise par mon ami Ibrahima Blasco Barry), l’histoire retiendra ce dernier combat du Maire de Ratoma contre la profanation des Cimetières de Koloma et Bambeto comme s’il savait que le départ n’était plus lointain.
À travers une correspondance de doléances, datée du 31 mai 2021 adressée au Gouverneur de Conakry à l’époque, le Général Mathurin Bangoura quand l’ancien régime a décidé de détruire ces lieux sacrés pour des fins de travaux d’aménagement.
C’était le 31 mai 2021, c’était la dernière fois qu’on se voyait et tu écrivait :

“A Monsieur le Gouverneur de la Ville de Conakry

… les chefs des quartiers, des secteurs, les autorités morales et religieuses ainsi que les populations des zones concernées en harmonie avec l’Autorité Communale, accueillent favorablement l’ambitieux projet de modernisation et d’urbanisation annoncé.
Cependant, en ma qualité de Maire, je joins ma voix a celle de toutes ces personnalités morales et physiques qui ont fait le déplacement de mon bureau pour respectueusement formuler des doléances afin que les 2 Cimetières soient épargnés et protégés. ..

En effet, compte tenu du profond respect que nous avons pour nos morts et le caractère sacré des cimetières où ils reposent, les populations de Bambeto, de Kaporo-Rails et des quartiers proches ainsi que le Conseil Communal de Ratoma comptent sur leur Gouverneur et espèrent qu’il usera de toutes ses forces pour convaincre les Autorités compétentes et les initiateurs du projet à sauvegarder la sépulture de leurs parents et proches qui reposent à jamais dans ces lieux. ..

Issa Soumah, Maire de la Commune de Ratoma “.


En cette circonstance douloureuse, je partage la compassion de la Famille Soumah de Fria et Dixinn, des cadres et travailleurs du ministère de la jeunesse et Sports, des responsables et travailleurs du Stade Général Lansana Conté de Nongo, des dirigeants de la Commune et les populations de Ratoma, des responsables et militants de l’UFDG. Une pensée émue pour ma sœur Mamadama Soumah.


VEUILLE ALLAH, NOTRE CRÉATEUR, t’accueillir dans son éternel Paradis. Amen!