7 May 2022

Carnet de route. Excursion intellectuelle ou visite guidée à Westminster City et à Buckingham Palace

By La Redaction

Après la fête de Ramadan, le journaliste émérite Abdoulaye Condé à visité Westminster City et Buckingham Palace. Il nous ouvre son carnet de route.

Le Parlement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord (en anglais : Parliament of the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland) est l’institution législative Suprême de la Couronne. Lui seul dispose de la suprématie parlementaire, c’est-à-dire du pouvoir de légiférer sur tous les autres organes politiques du Royaume-Uni et de ses territoires. Bref, il incarne le véritable pouvoir exécutif.

Créé en 1801, le Parlement du Royaume-Uni est Bicaméral avec 1441 membres dont les 791 non élus de la Chambre des Lords ou la Chambre haute et les 650 députés élus chaque 5 ans de la Chambre des Communes ou Chambre basse.

Le Parlement siège au Palais de Westminster à Londres. Par convention constitutionnelle, le Premier ministre du Royaume-Uni et les membres du gouvernement sont tous membres du Parlement, généralement de la Chambre des Communes.

Le Parlement de Grande-Bretagne a été créé en 1707 par la fusion des parlements d’Angleterre et d’Écosse. Il a été à nouveau élargi en 1801 par la fusion avec le Parlement d’Irlande et devint alors le Parlement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande. En 1927, à la suite de l’indépendance de l’Irlande, le Parlement est renommé Parlement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. Grâce à l’expansion de l’Empire britannique, le parlementarisme britannique, à travers le système de Westminster, a influencé de nombreux systèmes parlementaires dans le monde.

Résidence officielle des souverains britanniques, le mercredi est jour de renouvellement de la pretorienne garde du Palais de Buckingham (Buckingham Palace), ce 04 mai n’a pas dérogé à la règle. Une grande cérémonie accompagne toujours ce rituel aristocratique. Le Palais est à la fois le lieu où se produisent les événements en relation avec la famille royale, le lieu d’accueil de beaucoup de chefs d’État en visite, et une attraction touristique importante. C’est le point de convergence du peuple britannique lors des moments de joie, de crise et de peine. Le palais de Buckingham, ou tout simplement « le Palais », désigne la source des déclarations de presse émanant de bureaux royaux. Construit pour John Sheffield, duc de Buckingham et Normanby, en 1703, c’est le lieu de résidence de la monarchie britannique. Il est agrandi au cours du xixe siècle par John Nash pour le roi George IV. Buckingham devint finalement la résidence royale principale le 13 juillet 1837 lors de l’accession au trône de Victoria[Alexandrina, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du 20 juin 1837 jusqu’à sa mort en 1901, soit plus de 63 ans de règne⁶. À partir du 1er juillet 1867, elle fut également reine du Canada, ainsi qu’impératrice des Indes à compter du 1er mai 1876, puis enfin reine d’Australie le 1er janvier 1901.

Enfin, Westminster Abbaye est l’un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l’essentiel du xiiie siècle, sous Henri III. C’est le lieu des cérémonies de mariage pour la Famille Royale et de sépulture d’une partie des rois et reines d’Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. C’est là que l’union entre l’actuelle Souvraine, la Reine Élisabeth II et son défunt conjoint, Philip Mountbatten, Duc d’Edhimbourg a été célébré en 1947, le 20 novembre précisément et c’est au même lieu qu’elle a été intronisée à 27 ans, le 02 juin 1953, succédant ainsi à son Père, le Roi Georges VI, décédé, le 6 février 1952, après 15 ans de règne.

Par Abdoulaye Condé